Mais qu’est-ce que le LiFi ?

Les acronymes LiFi et WiFi trouvent leur origine dans le mot HiFi qui est l’abréviation du terme anglophone pour High Fidelity et qui signifie en français « Haute Fidélité ». Le terme WiFi a été utilisé pour Wireless Fidelity où le terme Wireless se réfère à l’usage des ondes radio. L’acronyme LiFi signifie Light Fidelity où Light se réfère à la lumière.

lifiLe concept de LiFi a été introduit en 2011 par Harold Haas, un professeur en communications mobiles à Édimbourg, lors d’une conférence au TED Global  « Wireless data from every light bulb » (ou « communication sans fil depuis n’importe quelle ampoule »), laissant entrevoir que dans un futur proche que les LED (diode électroluminescente – en anglais Light Emitting Diode)  pourraient devenir le nouveau standard de connexion, à la fois rapide, performant et accessible, tout en étant « cleaner, greaner, brighter » (plus propre, plus vert, plus brillant).

En effet, le LiFi est une technologie de communication sans fil basée sur l’utilisation de la lumière visible comprise entre la couleur bleue et la couleur rouge. Alors que le WiFi utilise la partie radio du spectre électromagnétique, le LiFi utilise quant à lui le spectre optique.

Sachant qu’une LED peut s’allumer et s’éteindre plus d’un million de fois par seconde, le LiFi consiste alors à moduler la lumière visible émise par l’ampoule, pour envoyer une suite de 0 et de 1 – sur le même principe qu’un code en morse – représentant des informations numériques, permettant ainsi de transférer tous types de données vidéos, audio, sites web, connexion haut débit etc…. Ces changements de fréquence extrêmement rapides ne sont pas visibles par l’œil humain.

On pourrait ainsi télécharger un film HD en moins de 40 secondes !

Pour fonctionner, un dispositif LiFi nécessite que l’éclairage soit branché au réseau Internet par une connexion filaire de type Ethernet ainsi qu’à un émetteur-récepteur qui assure la modulation et reçoit le signal envoyé par le terminal connecté. Il peut s’agir d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette qui doivent, eux aussi, être dotés d’un émetteur-récepteur. Cette connexion est aujourd’hui opérationnelle dans la limite du cône de lumière que projette l’éclairage. Ceci présente à la fois des inconvénients et des avantages. Des inconvénients car cela restreint l’utilisation à une zone fixe, comme un bureau ou une pièce, et n’offre pas la mobilité que permet le WiFi. Mais l’avantage est qu’il ne traverse pas les murs opaques, ce qui limite les risques de piratage.

Un peu d’histoire

Le LiFi est une technologie connue depuis plus d’un siècle. Effectivement, sa première démonstration remonte aux années 1880 quand Alexander Graham Bell, qui est l’inventeur du téléphone, montra son photophone. Cet engin, qui aujourd’hui est appelé le téléphone, était capable de transmettre sur plusieurs centaines de mètres le son de sa voix en utilisant uniquement, la lumière du soleil. Ce fut la première technique de communication sans fil.

Aujourd’hui, on utilise la lumière pour transmettre des données quotidiennement avec la fibre optique et les lasers. Mais ces technologies ont besoin d’une connexion directe (ou sinon la plus précise possible) entre l’émetteur et le récepteur afin de fonctionner efficacement.

Les qualités du LiFi

email-584705_960_720

  • Novateur : le LiFi ne génère pas d’interférences et n’a pas d’incidence sur la santé.
  • Rapide : un débit qui peut être 10 fois plus rapide que le WiFi.
  • Ecologique : Pas de pollution électromagnétique supplémentaire, aucune onde nocive n’est générée et l’utilisation des LED permet jusqu’à 80% d’économies d’énergie.
  • Sécurisé : La lumière visible, contrairement aux ondes radio, ne peut passer au travers des murs ce qui assure le cloisonnement des données mais limite la portée en intérieur
  • Plus universel : Le LiFi permet de connecter à Internet des lieux qui en étaient privés, par crainte des interférences (comme les hôpitaux ou les avions), ou parce qu’inaccessibles (comme les parkings souterrains). De plus, la lumière visible n’interfère pas avec les fréquences radio ce qui assure la compatibilité du LiFi avec les technologies radio (WiFi, 3G, 4G…).

Un avenir plein de promesse

Technologie disruptive, le LiFi semble avoir tout l’avenir devant lui. Un paradoxe quand on sait que sa première démonstration remonte à… 1880.

On peut ainsi imaginer un système d’éclairage LED avec LiFi dans les halls de gare ou dans les terminaux d’aéroports, où il est parfois difficile d’obtenir une excellente qualité de WiFi. Dans les avions, le LiFi pourrait permettre de surfer librement sur le Net en plein vol. Dans les bâtiments, des réseaux de smartlighting (luminaires communicants) renforceraient les systèmes de domotique déjà présents…