Depuis toujours, l’homme se lève et se couche avec le soleil. Notre horloge biologique s’est adaptée à cette alternance quotidienne de lumière et d’obscurité pour réguler notre humeur et notre énergie. Mais pourquoi le soleil influence-t-il notre moral ?

Le soleil essentiel pour notre santé

Chaque été, on nous explique que les rayons ultra violets (UV)sont dangereux pour la santé et qu’il faut se protéger du soleil. Nous avons un besoin vital de soleil et plus exactement de lumière pour notre moral. En fait, la lumière régule notre horloge interne, élément essentiel qui régule notre sommeil et aussi notre humeur. Pour preuve, la fameuse déprime hivernale, appelée pudiquement désordre affectif saisonnier ou encore « le blues d’hiver », qui cède après plusieurs séances d’exposition à une lampe émettant de la lumière naturelle.

D6La vitamine D est indispensable car elle facilite l’absorption intestinale du calcium et du phosphore, et aide à la fixation du calcium sur les os lors de la croissance. Or la majeure partie de la vitamine D est synthétisée par notre peau lorsque celle-ci est exposée aux UVB. C’est ainsi, qu’indirectement, le soleil est bon pour nos os, pour se construire un squelette de bonne qualité, pour l’entretenir et enfin pour prévenir l’ostéoporose. Une carence peut entraîner des maladies comme le rachitisme, une augmentation des infections, des faiblesses musculaires et des augmentations de la fatigue. Heureusement, pour les jours de grisaille, on la trouve dans les aliments tels que l’huile de foie de morue, le saumon, le thon, le beurre, etc.

Le soleil est donc aussi bon pour notre système de défense immunitaire. Là encore, cet effet du soleil s’exerce indirectement via la vitamine D. En effet, la vitamine D occupe un rôle central dans l’activation de notre système de défense immunitaire. C’est ainsi qu’elle intervient dans la prévention des infections virales, bactériennes, auto-immunes, des maladies cardiovasculaires, psychiatriques…

Enfin, l’association entre soleil et sclérose en plaques se confirme. Certaines études montrent que l’incidence de la sclérose en plaques est moindre dans les régions les plus ensoleillées. D’autres suggèrent que l’exposition au soleil (modérée) durant l’enfance réduit les risques de développer une sclérose en plaques. Cet effet du soleil ne semble pas dû à une synthèse de vitamine D, mais aux UV.

Le soleil augmente la vigilance

born-sun-1267730_960_720On se concentre plus facilement dans une pièce baignée de lumière qu’éclairée faiblement, et de surcroît avec une lumière artificielle. Ce lien entre lumière forte et vigilance est utilisé depuis plusieurs années dans les usines pour améliorer les performances et diminuer les accidents. Plus récemment, il a été démontré que la lumière aide à rester éveillé lors de la conduite de nuit. Dans ce cas, ce n’est pas son intensité qui intervient mais sa couleur.

En 2006, des chercheurs américains ont constaté en testant diverses couleurs primaires que l’effet d’éveil était maximal avec la lumière bleue, celle du petit matin, même lorsque celle-ci est de faible intensité.

Le Soleil nous rend de bonne humeur

Nos grand-mères déjà nous conseillaient d’aller « prendre l’air » en cas de mauvaise humeur et elles n’avaient pas tort. Le fait de sortir, d’aller se balader, aère l’esprit et permet simultanément une synthèse de la vitamine D, qui influe sur notre moral. D’ailleurs, si les gens sont généralement plus joyeux et moins susceptibles les jours où le soleil brille, ce n’est pas un hasard… Ne dit-on pas « avoir le moral au beau fixe » ? Le soleil, ou plutôt la lumière qu’il dispense, nous met de bonne humeur, nous rendant plus expansifs, plus énergiques… On a longtemps pensé que ce processus ne se réalisait que par les voies visuelle dans la mesure où l’information de l’intensité lumineuse est directement transmise au cerveau en stimulant des cellules de l’épiphyse (glande hormonale qui sécrète la mélatonine). Une étude a même démontré qu’à température identique, les personnes répondent mieux à un sourire qui leur est adressé lorsque le soleil brille que lorsqu’il y a une couverture nuageuse. Ainsi notre comportement est fortement influencé par la météo : en présence de soleil nous irons plus facilement boire un café sur une terrasse plutôt que lors d’une journée grise.

Le Soleil nous rend plus altruistes

Le soleil nous libère, nous rend plus créatifs et altruistes. Une étude a montré que le simple fait de dessiner un petit soleil sur une addition fait passer le pourcentage de pourboires reçus de 21% à 38%. De plus, la luminosité solaire jouerait un rôle social. Selon Nicolas Guéguen , docteur en psychologie, le soleil (sa lumière et non sa chaleur), nous rend plus altruiste et de bonne humeur. Ainsi l’ensoleillement active le meilleur de nous-mêmes.