– Peut-on donner
De l’Amour
Sans aimer ?

– Certes non !

– Mais qu’en pensent
Les vents inoubliables
Qui courtisent
À longueur de saisons
Les arbres décevants autant
Que les hommes affables ?

– Les vents les plus aimables
N’octroient-ils pas leurs baisers
Les plus chastes aux pierres allongées
Sur les sables humides
Comme des femmes offertes,
Sans pour autant les aimer ?

– Mais alors, peut-on donner
Quelquefois de l’Amour
Sans aimer ?

– Certes non !

– Il faut dire bien vite que
Si les femmes insouciantes, courtisanes
Même de la froideur des pierres,
N’avaient pas posé leur pagne
Sous tant de latitudes,
Certes nul n’eut su
Jamais donner
De l’Amour
Sans aimer !