Avoir confiance en soi n’est pas une évidence pour tout le monde. Or, pas de bonheur sans une solide dose d’estime de soi.

Mais qu’est-ce que l’estime de soi ? Certains pensent que cela se manifeste dans l’apparence. D’autres croient qu’il se matérialise par la popularité ou dans l’accomplissement de nombreuses actions… Mais penser et savoir au fond de soi qu’on est une bonne personne permet d’être positif, d’agir selon ses aspirations et de faire face aux difficultés de l’existence. Il est donc essentiel de travailler son estime de soi.

Connais-toi, toi-même

En matière de manque de confiance en soi, on a tous nos faiblesses. On aimerait tous être parfaitement à l’aise lors de nos prises de paroles en public, avoir la bonne répartie au bon moment, … Avant toute chose, il est important de comprendre les raisons du manque de confiance en soi.
L’estime de soblack-white-1444737_960_720i se développe dès l’enfance à partir des interactions vécues, construisant un socle dont la solidité est malheureusement variable. Deux dimensions sont indispensables pour bâtir, maintenir ou augmenter notre propre estime : il faut exister comme individu à part entière et agir conformément à nos valeurs. En effet, réduit à sa simplicité, l’estime de soi signifie le jugement que l’on a de soi et le regard que l’on porte sur soi. Cela inclut le sentiment d’être une personne, méritant le respect des autres, la juste reconnaissance de nos compétences et aussi de nos faiblesses.

Mais pour estimer une personne (et donc soi-même), il faut connaître cette personne et la voir agir d’une façon qui est conforme à nos valeurs. C’est pourquoi, il est important d’identifier ses propre valeurs  (amitié, respect de l’autre, citoyenneté…). L’ingrédient crucial passe avant tout par le respect de soi. Vivre avec des valeurs fortes contribue à rendre heureux. Inutile de se faire polluer par des idées différentes ou des regards divergeants, surtout si notre confiance en soi est basée sur le regards des autres. Dans ce cas, l’estime de soi va être facilement changeante augmentant ce sentiment de dépendance.

De plus, avoir une bonne estime de soi inclut surtout de se percevoir tel que nous sommes avec nos imperfections, nos faiblesses, nos échecs et en s’acceptant sans condition et sans sentiments de supériorité ou d’infériorité.  Cela suppose d’apprécier notre existence pour ce qu’elle est, « être et non pas avoir » avec ses bons et ses mauvais côtés.

Nous avons tous des défauts et des qualités, lesquels peuvent même changer au fil de la vie. Il faut accepter ses défauts voire les assumer. En effet, certains traits de notre personnalité que l’on perçoit comme des faiblesses peuvent devenir des points forts. L’important est alors de ne pas de focaliser sur ses défauts, mais sur ses forces et qualités (voir notre article sur travailler ses forces plutôt que ses faiblesses). S’accepter tel que nous sommes, nous apporte un calme interne et une stabilité émotive.

Gagner de la confiance en soi

Il est tout d’abord  important de prendre le temps de réfléchir objectivement à ses projets de vie. Ainsi, il deviendra plus facile de mettre de côté ses doutes et de se focaliser sur ses priorités.

« Choisir plutôt que subir » devient alors une vraie ligne de conduite.

Cela commence par l’élimination de ces petites pensées toxiques :  « je n’y arriverai pas« , « ce n’est pas pour moi« , « je ne le mérite pas« … ces formules et autres petites phrases entravent, voire gèlent nos actes.  Inutile donc de se critiquer soi-même,  sachons simplement apprécier les instants présents.wall-fox-1528078_960_720

Être bien dans sa peau, c’est être fier de soi, de ses compétences, de ses réalisations, mais aussi de son potentiel, de ses capacités : pouvoir apprendre, comprendre, progresser, aimer et l’être en retour, apprécier ses choix. Pour cela, rien de tel que de lister dans sa tête toutes les « fiertés » de notre vie. Un diplôme, les enfants, les amis, les actions réalisées, ou même des qualités morales et physiques comme l’intuition, l’empathie… Ainsi, tout en restant humble, sachons aussi recevoir les compliments.

Enfin, être capable de dire « Non! » est une façon de prendre soin de soi. Notre avis personnel doit être respecté autant que celui des autres. De plus, si l’on ne désire pas faire quelque chose, on est libre de refuser. Mais ce n’est pas toujours facile, car on peut craindre la critique, les remarques de manipulation, des répercussions du fait d’exprimer ce que l’on veut vraiment ou ce que l’on ne veut pas. L’important étant d’arrêter de faire passer systématiquement son opinion (ou ses désirs) après celle des autres. Dans le même ordre d’idées, toujours dire oui aux autres peut nous entraîner sur la voie de donner au-delà de nos capacités. Connaître sa limite, ressentir son besoin d’auto-préservation, est la seule manière de prévenir la dépression ou le burn-out. Ce désir d’aider les autres, de leur faire plaisir, de les protéger ne devrait jamais entraîner de dommages à notre intégrité personnelle, à l’estime que nous avons de nous-même.

Mais

Même une personne qui a confiance en elle, elle a tout de même besoin de réussir et de plaire aux autres. Cependant cette dernière est capable de tolérer les échecs et les critiques.  Aussi, face à certaines épreuves de la vie, même une personne ayant une bonne estime de soi peut en prendre un coup et a besoin de prendre le temps de se relever.