La voix haute des saisons
Est affaire de vocalises.
La voie noble des séductions
S’empare des légères brises.

Passé maître en matière de
Vertiges, l’Automne
Initie ses ombres fières
Aux caprices des jeunes hommes !

L’automne bleu efface patiemment les
Couleurs lascives de l’été. En vain. Dans nos
Mémoires enfouies demeurent longtemps
Les traces embuées de nos Amours lointaines.

____