Une fleur dans un buisson de buis
Songe à la douceur de la brise.
Au petit matin, d’après la nuit,
D’un Amour elle s’est éprise.

Du chardon cerne sa liberté
Car l’émeraude de ses feuilles
Effleure de la fleur la beauté
Surtout quand elle est solitaire.

Plus je l’observe et plus je l’aime.
Et plus je l’aime plus j’envie
Le buis et le chardon même
Surtout s’ils lui font perdre l’Envie,

Avec le jour avec la nuit,
L’envie de se dresser majestueuse
Face aux regrets face aux ennuis,
Éternellement radieuse !

Je la reconnais maintenant
Cette fleur antique et solennelle.
Vous êtes bien l’Amour prenant
Son bain d’Ivresse charnel !

Mais voilà que l’aube se dresse
Sur le colza, le tournesol.
L’azur n’en a que faire et laisse
La fleur songer aux herbes folles !

L’azur s’endort avec la brise
Depuis que la Nature chavire.
Mais la fleur pour seul point de mire
N’a que le buis qui la brise !

______