Par delà les terres, par delà les montagnes,
Une ligne de mer épouse l’horizon confondu.
L’eau proche de la marée dépose aux pieds
Des hommes morfondus l’écume
Du temps et de l’ennui.

Les faibles vagues font lentement aux roches
L’Amour naturel ! C’est la retraite qui manque
Peut-être aux éléments qui la rejettent.
La retraite comme pour dire
La résignation, le replis.

Serait-ce le propre de l’Univers que
Cette volonté que je ne distingue pas,
Cette force inexorable,
l’Amour
Que librement je choisis ?!

Une marche solitaire sur l’eau et sous le soleil !
Oui offrir ainsi ses membres et tout son être
Comme une Offrande en tout lieu
Et son Esprit même au sable écumeux
Et à toute vague !

____