Midi.  La plénitude du jour,
Pourrait-on dire.
L’anniversaire des corps
Embrumés de la nuit.

Midi. Les muscles qui s’agitent.
Les forces qui s’éteignent
Avec l’orgueil naturel : Et l’huile
Qui ruisselle des corps ruisselants.

Midi. Les baumes qui parfument
La peau et soulagent les maux.
L’ineffable constance des braillements
D’enfants qui ont soif.

Midi. Les couleurs lascives
De la citée défaite.
Les chants d’hommes
Satisfaits et triomphants !

Midi.  La plénitude du jour,
Pourrait-on dire.

________