Sur les draps blanchissants,
Deux enfants ont joué
À la poupée,
Comme dans la Vie.

O ce long corps à corps,
Infantile et joyeux,
Avec des flaques de lumière
Et de parfums.

Deux enfants ont joué
Sur le carrelage cendreux
De la salle qui noircissait
Avec le soleil.

Il faut jouer quand on est petit,
À cet âge ravi où l’or du soir
N’a certes rien à voir
Avec l’ennui !

L’avenir est au lanceur de dés ce que
Le hasard est au joueur de porcelaine.
La course, les divertissements
D’un instant et les sortilèges

Recouverts d’une laine infantile
Au souffleur de souvenirs,
Entoilé dans sa loge
Et qui baille au poète

Quelques vers.
Deux enfants ont joué
A la poupée,
Comme dans la Vie.

_____