I. Tableau de couleurs.

 

Ainsi vont les chroniques
Que l’on rapporte à propos
Des îles.

Ainsi grandissent
Les écrits saints au sein
Des plus profanes gestitudes.

Ainsi se dressent les plus pures
Montagnes pour miroir
D’horizon …

Ainsi
La mer entière comme
Une poignée de mains.

Et les fiers profils d’arbres,
Comme des statues antiques,
Longent la pente légère du val.

Puis, dans un mouvement de reins,
Les ombres parviennent au pied
Des eucalyptus et des cyprès.

Ainsi, de marche en marche,
Le gazon se rapproche de
Sa verdoyance originelle.

Ainsi, de course en course,
Les fleurs de toute espèce
Et de toute saison s’épanouissent.

Et les arbustes établissent
Leur besoin en
Sol et en humidité.

 

II Tableau d’illusions.

 

Et les allées conduisent
Le pas des hommes végétaux
Aux plus crépitantes pinèdes.

Ainsi, les paddocks raides et blancs
Dessinent les limites de la villa.
Ainsi, les voiliers de la baie

Fiancent leur mâture alors même
Que les hommes ont perdu pied
Dans leurs plus simples songes.

Maintenant,
Si l’on approche un peu trop
De tout ce qui est offert,

Ici comme à Alcudia,
La nature étant rancunière,
Les fourmis quelquefois établissent

Leur empire non loin
Des chambres d’hôtes ou
Des cuisines.

Ici, toute prérogative
Est à proscrire tant
Qu’il ne s’agit pas

De fraîcheur d’eau.
D’ailleurs, et ce doit être
Sans doute de trop écouter

Les rumeurs de la mer
Qu’on en oublie la piscine,
A côté des lassitudes.

 

III Tableau d’eau.

 

La nuit même
Des plus hautes chaleurs,
Les troncs d’arbres qui sont

Des corps d’hommes n’adviennent
Rien de moins que de pourpre
Sous les lumières artificielles !

Puis, de l’eau on retourne
A la pente des chaises longues,
A l’apaisement blanc des

Jambes déjà brunies, des torses
Noircis et autres couleurs de
Ventres !

Enfin, quand l’eau a livré
Ses secrets aux plus ultimes
Corpuscules de peau,

Les regards d’yeux et de chair nouvelle
Se tournent vers la multitude
Des classes, des races qui

Vivent de loin en loin,
Dans d’autres cases,
Profitent

D’autres courants d’eau,
Assument
D’autres villas que celle-ci !

Ainsi vont les chroniques
Que l’on rapporte à propos
Des îles …

_____