Ce sera de nouveau l’été
Qu’on aura longtemps souhaité.
Les cheveux des petits enfants clairsemés
Comme les blés
Et les soirs si bons si doux
Qu’on ne voudra plus se coucher.

Ce sera de nouveau l’été
Comme une promesse de santé.
Les jardins parfumeront les allées
Et les arbres comme des frères
Nous auront attendus tout l’hiver.
La mer longtemps aura guetté notre venue.

Ce sera de nouveau l’été
Pourvu que le temps nous laisse assez
Le temps d’espérer.
Il y aura des sourires de vertu
Et des soleils crevant les nues.
Nos bras avec nos jambes iront ensemble.

Ce sera de nouveau l’été
Comme une caresse inespérée.
Et les fleurs qui nous ressemblent
Nous offriront tant d’espérance
Qu’on aura envie de ne plus vouloir
Partir et même de se revoir.

Ce sera de nouveau l’été.
Dans les champs les oiseaux dormiront
Comme on dort quand on est heureux.
Les enfants nous embrasseront
Avec leurs petites joues d’abricot
Et leurs lèvres de fruit rouge.

Ce sera de nouveau l’été.
Aussi pourquoi faudrait il avoir l’idée de se hâter ?
Oui nous irons dans les rivières de l’enfance
Pêcher des poissons argentés
Et faire grandir nos yeux d’innocence,
Prolonger bien longtemps cette nuit qui s’avance !

Ce sera de nouveau l’été.
Oui mon enfant, je veux prendre encore tes mains
Dans mes mains, et rire avec ton rire immense.
Et m’enivrer gentiment de ton ivresse de vivre.
Oui. De la promesse à l’espérance
Il n’y a pas cent mille chemins.

Ce sera de nouveau l’été
Et puisque l’hiver n’est plus très loin,
Que la dernière saison va finissante,
Je crois bien qu’il est temps de prendre soin
Du regard que l’on porte sur les choses tandis que
Les fleurs de rose s’endorment dans la rosée …

Ce sera de nouveau l’été…

______