Diable d’homme tout de même
Que cet être lointain dont
Personne n’entend plus la voix
Remplir l’horizon.

Diable de lieu aussi et de saison
Que cette campagne sans loi
Où même les arbres serrés des bois
Se croient en prison.

Diable de vie enfin que celle
De ce paysan de paille et de gerçures.
Diable de grains et de pelures
Laissés en rade aux truies et aux renards.

Diable de croix.
Diable d’angoisse.

Diable du temps et
Diablesse d’éternité.

Diableries de mon Ange
Que jadis vous avez été.

______