I

 

Il est certain jour
Où la lumière du Ciel
Irradie le ciel de notre vie !

Il est certaines heures
Où la Beauté stupéfiante
De la Nature

Convie nos pas étourdis
Vers de certains
Absolus.

Il est certain soir
Où notre vie, si précieuse à nos yeux,
Est, peut-être sans le savoir,

En déséquilibre davantage
Que si elle ne fut placée
Sur un fil !

Il est certain matin enfin
Où la pluie du ciel qui rôde
Est si lourde, si chaude

Que, sur nos visages attiédis,
Semble s’écouler lentement
Le soleil tout entier !

 

II

 

Mais depuis que notre fils Lucas
A poussé son premier souffle,
A brandi son premier regard,

Il n’est d’instant
Où notre vie
Ne soit un festin !

Depuis que ce petit ange
Nous sourit, il n’est de jour
Où l’horizon ne s’agrandisse,

Où ses petits yeux rieurs
Ne nous apprivoisent,
Où ses allures

Déjà affirmées
De petit homme ne nous
Émeuvent,

Où la tranquillité enfin
De son regard ne nous
Tranquillise à son tour.

Il est certain jour
Où la lumière du Ciel
Irradie le ciel de notre vie !

À Lucas.

____