Les jours suivent le cours
De l’indécence de nos amours,
Pour les fleurs ou pour les astres,
Les matins comme les soirs.

Une bruine irascible à gauche
Détient dans son air quelque Vérité.
Un ange néophyte à droite
Saisit l’occasion

De la prendre pour cible.
Etés si vigoureux dont profitent
Les oiseaux en partance.
Jours poursuivant les jours

Inlassablement.
Regards poursuivant
Les regards effrontément
Les matins comme les soirs.

___