C’est aujourd’hui
L’anniversaire de mon
Amour.

Que ne lui dirais-je
Qui ne me meurtrisse
Encore ?

Qu’il est mon
Amour désolant,
Ou qu’il me devient,

De jour en jour plutôt,
Un séjour aussi flétrissant
Que tout ce qui ressemble à

L’Amour ?! Et puis avouer
Que si j’entends, par sa voix en allée,
Pleuvoir les jours anciens, c’est

Qu’il y a place encore, aujourd’hui,
Aux bâillements des Silences
Recouverts par sa Voix !

___