Comme le jour alterne avec la nuit
A l’Est comme à l’Ouest,
L’enfance commence avec l’aube naissante.
Au creuset de l’Amour,
Si ces pavés nous sont connus,
Mon Amour,

Connaissons-nous leurs marches
Qui s’évincent dans le soir,
Leurs socles, leurs perrons
Pilastres et tourelles,
Là où la Voix des « jeunes acariâtres »
Se brise avant la Prière.

Il existe dans le petit matin, tout autre,
Avec la campagne et les brebis de l’aube,
Des couples semblables au nôtres,
Mon Amour,
Puisqu’au Nord comme au Sud
L’Enfance commence avec l’aube naissante.

____