Des tranches de mer
Ont fait table rase
Des raz de marée.
Des tranches de lac verts
Et bleus ont grandi avec
Le hasard des choses.

Avec la nuit sans borne
Ou le marbre des autels.
Tant de fois un seul filet d’eau
A conduit notre Foi
À la plus vierge retraite,
Plus juste Mesure !

Lors, s’apitoyer d’un azur
Qui jamais ne se décide à mentir
Pour le plus vaillant ou insensé
Dessein.
Lors, agrémenter les raisons
De nos marches avec n’importe

Quelle bienveillance ou bonté d’âme !
Car des paquets de mer sans
Oiseau nous arrivent bientôt
Avec le dernier coup de vent,
Avec le dernier tronc roulant,
Avec la pluie.

___