De pleine lumière
De plein feu
S’égosille un grand oiseau.

Les quais où il s’appuie
Détiennent enserré
Son plumage avec les pavés.

Au dessus des pontons
Une musique d’eau soulève
Ses ailes.

Une péniche non loin étire
Ses flancs. Et la chaloupe de son bec,
Ballottée entre deux lames,

Aiguise un nouveau cri :
Victorieux autant que le froid
Qui le saisit !

Luminescent autant que le flux
Quotidien, son cou long s’attiédit,
Son corps frêle remue encore

Quand tout à coup, tandis
Que le jour à nouveau
Fait place à l’étale surface d’eau,

De pleine lumière
De plein feu
S’égosille un grand oiseau.

________