Il n’y a pas de doute la dessus, s’entendre ou non avec une personne, dépend très souvent du niveau d’égoïsme dans lequel chacun veut bien se situer. Et dire qu’un petit écart dans le sens qui conviendrait à l’autre, une approche quelque peu bienveillante (même imperceptible au prime abord mais tout de même assez nette pour être comprise), des regards conciliants voire des marques d’affection et c’est quelquefois ainsi que les tensions s’apaisent, que la vie reprend lentement son rôle conciliateur qu’Elle n’aurait jamais dû quitter. À moins qu’Elle ne l’ai quitté précisément afin que, dans le cœur de chacun d’entre-eux, puissent naître quelques « forces vitales » qui leur permettent de réduire autant que possible ces champs égoïstes qui les étreignent et les empêchent d’évoluer. Ce faisant il y a pour la vie même à ce moment là un double bénéfice :

1) L’apparition d’une meilleure vitalité dans le cœur de chacun d’entre-eux.

2) Une réconciliation prometteuse en terme de rapprochement et donc de Joies nouvelles à venir, gages de plaisirs nouveaux et de créativité à deux.

 

____