Quelle malice
Dans les yeux
Clots de cette
Jeune femme.

Quelle naïveté
Dans ceux
Attendris de ce
Jeune homme.

Elle offre
Ce qu’elle
Consent
D’offrir.

Il oublie tout
Dans les bras
De celle qui
Lui berce l’âme.

Ses mains ont
Des doigts
Aux ongles
Bien vernis.

Il y a de la
Tentation
Dans l’air
De toute part.

Et pourtant
On ne voit pas
Les mains de
Celui qui joue

Le rôle du naïf.
Quant à elle,
Elle lui prend
Le cou et pose

Délicatement
L’autre main
Sur le bas de
Sa chemise bleue.