Ils sont si bien
Accordés qu’ils
Sont tout-deux
Quasiment

D’une couleur
Uniforme.
Ils finissent
Par se

Ressembler
Tant à mesure
Qu’ils affectionnent
Leurs embrassements.

Presque rien ne
Les différentie
Désormais.
Dans leur esprit

Se dessine
Leur désir vivant
Sous les
Traits de

Leur symétrique
Impatience.
Les heures
S’écoulent.

Et leurs baisers
Se font
Toujours
Plus passionnés.

Les minutes
S’ent vont
Inexorablement.
Mais où vont-elles ?

Dans le puit
Immensément
Profond
Du temps

Que rien
N’arrête. Il est depuis
Plein de neige, de pluie
Et de soleil ardent.